dimanche 13 mai 2012

John (Milton) a dit...

(prendre un air sentencieux) "en cette saison printanière, quand l'air est doux et plaisant, ce serait une injure à la nature et vraiment dommage de ne pas aller dehors voir sa magnificience..."

Tout à fait d'accord. Donc, on ouvre les fenêtres, on sort sur la terrasse, on ignore ce vent d'est qui vous rafraîchit les bras et vous fait monter une irrrrésistible chair de poule, et on apprécie ce petit rayon de soleil qui nous caresse le visage.

L'oranger amer, alias Citrus Myrtifolia de son joli nom latin, a l'air de bien profiter, alors pourquoi pas moi ?


Certes, on ne sort pas sans son chauffe-épaule, cela va de soi. Petit cadeau généreux de Petite Soeur qui s'est remise au tricot ! La laine est douce et chaude, issue de je ne sais quel écheveau - de bonne qualité semble-t-il - trouvé miraculeusement dans un magasin discount.
J'adore la couleur! Le modèle est issu d'un livre de la Droguerie que je lui avais offert à Noël (futée, la fille "tiens, t'as qu'à me tricoter ça !"). Mais non, je ne suis pas comme ça, voyons. J'ai juste dit "ouaaaaaah, il est  magnifique ton chauffe-épaule" avec tout ce que ça implique de convoitise derrière.

C'est que, moi, pendant ce temps, je tricote pour le petit Pépin... à suivre !

1 commentaire:

  1. Vraiment magnifique ce chauffe-épaules vert amande ! Et il a l'air si doux !

    RépondreSupprimer

Je lis vos commentaires avec délice... et vous répond ici même !