samedi 17 décembre 2011

Oscar Wilde, le thé à la vanille et les pré-raphaëlites

Voilà qui résume assez bien un après-midi pluvieux.




En ce moment, je cherche à écouler tous les bouts de laine qui me reste après les grands projets... Et comme c'est la saison où je greffe ma bouillotte sur les pieds ou sur le ventre dès que je rentre à la maison, pourquoi ne pas lui faire une beauté - à la bouillotte ? Parce que la sensation du caoutchouc n'est pas des plus agréables ! Voilà donc un habit au crochet - point d'oursin, je crois - pour celle que je vénère depuis ma plus tendre enfance, et qui a soulagé mes maux et réchauffé mes orteils gelé. Même Monsieur a une grande tendresse pour elle - chut, mais elle lui épargne mes pieds gelés qui le surprennent parfois quand il est  tout absorbé par le film.

Sinon, en ce moment, je me drogue au thé à la vanille. Je suis toujours éberluée par le prix des théières dans le commerce... vous avez remarqué ? Celle-là, je l'ai trouvé dans un vide-grenier. Elle m'a fait de l'oeil - ou je lui ai fait de l'oeil ? - toute la journée, pendant que je tentais de vendre trois pauvres bouquins... quand ils ont été vendus, j'ai couru la chercher... 50 centimes, ma p'tite demoiselle, qu'elle a dit, la dame. Et dire qu'elle a des airs d'Arts and Crafts... enfin moi je trouve. Elle ne vaut rien, c'est sûr, même que l'eau chaude ne reste pas chaude longtemps dedans. Mais elle est jolie. Ah, futilité !

Et je relis Oscar Wilde, tout en replongeant le nez dans mes cours d'histoire de l'art...

6 commentaires:

  1. Joli cadeau à ta bouillotte que cette housse crochetée !
    Tu peux aussi t'amuser à faire un cache-théière ou un cosy mug ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Elle est super sympa cette housse de bouillote!!!

    RépondreSupprimer
  3. Incroyable, les blogs ont en ce moment une odeur de thé, de tasses brûlantes et de pelotes de laine... J'aime beaucoup cette bouillante à grosse laine rouge.

    RépondreSupprimer
  4. Le livre je l'ai eu pour Noël, cadeau de ma maman qui connaît mon goût démesuré pour le 19e siècle anglais...Bonne année et grosse bise. Claire

    RépondreSupprimer
  5. Une très belle année à toi, pleine de découvertes, de surprises et de joie!

    RépondreSupprimer

Je lis vos commentaires avec délice... et vous répond ici même !